pièces de théâtre Alain Teulié - le dernier baiser de Mozart
                                                   Le Dernier Baiser de Mozart

Avec Delphine Depardieu et Guillaume Marquet – Festival d’Avignon – Théâtre du Petit Montparnasse, 2016

Vienne, décembre 1791. Wolfgang Amadeus Mozart vient de mourir. Constance, sa veuve, doit faire front. Seule et désargentée, il lui faut trouver le disciple capable de terminer le fameux Requiem. Franz-Xaver Süssmayr, qui ne la laisse pas indifférente, sera-t-il à la hauteur du Maître?

***

Alain TEULIÉ, l’auteur – pièces de théâtre Alain Teulié

Il y a quelques années de cela, lors d’un festival, j’entendis le Requiem de Mozart. Le concert était suivi d’une conférence. Il y fut question de Constance Mozart, et de ce qu’elle dut faire, à la mort de son mari, pour ne pas se retrouver dans la misère. Je fus troublé d’apprendre que Mozart n’avait pu achever son célèbre Requiem, et que c’est le jeune Franz-Xaver Süssmayr, élève, copiste, parfois souffre-douleur, mais aussi ami intime de Constance, qui le termina, et signa même à la place du compositeur, car il savait imiter sa calligraphie.
Peu à peu, l’idée d’en faire une pièce s’imposa. Biographies, essais, correspondances, me permirent de réunir d’abord le matériau historique, car je voulais m’approcher au plus près de la vérité de ces personnages, de leur époque, de leurs préoccupations. Puis je décidai de concentrer l’action en une seule soirée imaginaire. L’urgence du projet et la force des émotions s’exprimaient mieux dans un laps de temps court. Je voulais que cette soirée donne la plus juste idée des sentiments qui agitèrent ces deux êtres, si jeunes encore, Constance et Franz-Xaver. Grâce à ce dernier, le Requiem vit le jour… Constance en perçut le salaire. Cela l’aida à survivre les premiers temps, elle et ses deux enfants. Son dernier fils devint aussi compositeur. Il s’appelait Franz-Xaver Mozart. Oui, il porta le même prénom que Franz-Xaver Süssmayr… Bien des choses liaient Constance et le jeune élève… Mais peut-être ont-ils estimé que cette Messe remplacerait ce qui entre eux n’aurait plus lieu. Plus jamais. Leur l’existence nous parvient, au travers du temps. Et il me semble désormais que ce sublime Requiem, en plus de celle du grand Mozart, nous fait parfois entendre leurs voix…

Raphaëlle CAMBRAY, la metteur en scène – pièces de théâtre Alain Teulié

 

pièces de théâtre Alain Teulié - Virages
                                                              VIRAGES, 2002

Avec Catherine Arditi et Maurice Barrier – Studio des Champs Elysées

***

Alain TEULIÉ, l’auteur – pièces de théâtre Alain Teulié
Un virage nous dévoile peu à peu ses beautés et ses dangers. Un être nous laisse lentement percevoir ses secrets.

Quand un père veut revoir sa fille, quand celle-ci décide de lui parler vraiment, leurs mots dévalent une pente et des tournants les surprennent, par des beautés nouvelles ou des dangers imprévus.

Dans le rôle de Clara et dans celui du Père, Catherine Arditi et Maurice Barrier, par leurs violences et leurs sensibilités, semblent nous donner à voir cette course effrénée, dans laquelle on se lance, malgré la cruauté de certains chemins, quand on veut enfin rejoindre une forme de vérité.

Tous les virages ont une fin. Lire la suite